L’irrigation

Maintenant qu’une partie du terrain est quasi prête à recevoir les cultures on va pouvoir s’attaquer à l’irrigation. Un sol sablonneux consomme beaucoup d’eau, et, branché sur le réseau de la ville…ça peut coûter cher.

Donc par souci d’économie et pour éviter certaines maladies, nous avons opté pour la pose d’un système de goutte à goutte. On adaptera l’arrosage sur des temps courts mais répétés.

1, 3, 6, 12, 24, 32… houlala ! Beaucoup trop de goutte à goutte. En tout 3,05 km de tuyaux, soit 105 lignes de goutte à goutte pour alimenter toutes nos planches. Le tout pour un seul robinet! …. ça va être difficile tout ça. Mais on a un plan. Réhabilitation d’un ancien puits, récupération des eaux de pluies et pourquoi pas exploiter la condensation et la rosée avec des attrapes nuages…!

Histoire à suivre…;-)

Notre planète est comme la fusée d’un astronaute qui le protège de l’espace, à nous d’en prendre soin pour ne pas casser le bocal du poisson rouge.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *